La runningthèque #6 – 200 miles au côté de Courtney Dauwalter!

Bien le bonjour,

et la bienvenue dans La Runningthèque épisode 6.

Note: Petit rappel pour celles et ceux qui nous rejoignent: la runningthèque a pour objectif de partager avec vous vidéos, reportages, documentaires portant sur la course à pied et que l’on a fortement appréciés par leurs caractères inspirant, motivant ou émotionnel (#p’titelarme).

Après le chapitre 5 qui nous a fait vivre une chouette traversée du Massif Central en compagnie de Thomas Lorblanchet, pour ce sixième épisode, on vous propose de suivre Courtney Dauwalter sur un ultra de 200 miles!dauwalterthesource.hz_Source: Courtney Dauwalter – The Source – Dream Lens Media llc

Courtney Dauwalter en quelques mots!

Ultratraileuse Born in the USA! en 1985, Courtney Dauwalter est une des meilleures coureuses de (très) longues distances de ces dernières années. A son palmarès, elle compte plusieurs victoires sur des courses de 100 miles (160 km) ou plus à l’instar de la Western Sates 100 miles, l’Ultratrail du Mont Fuji (170 km), la Moab 240 (383 km), etc. Elle porte un intérêt particulier pour les courses de type ultra donc et ce qui semble l’animer, au-delà d’aimer simplement courir, est de comprendre jusqu’où elle peut pousser ses limites aussi bien physiques que mentales et voir comment les surmonter avec positivité.

Pour ce sixième volet de la runningthèque, on vous propose alors de (re)découvrir le film intitulé The Source sorti en avril 2019 et réalisé/produit par Dream Lens Media. Au cours de ce documentaire (en VO) d’une durée de 38 minutes, on suit Courtney Dauwalter lors de sa participation en 2018 à la Tahoe 200 (ultra de 205.5 miles (330 km) pour 40200 ft (12250 m) de D+) et de sa tentative de faire passer le record de cette course organisée dans le Colarado de 58 heures 29 min à 2 jours soit 10 heures de moins. 

Pourquoi on partage?

Au delà des paysages du Colorado (définitivement les USA possèdent des lieux qui invitent à la découverte en mode travel & run), voici les différentes choses que l’on a appréciées:

  • Le personage de Courtney Dauwalter: ce qui est flagrant est l’humilité, la simplicité qu’elle dégage sans oublier sa volonté qui parait être à toute épreuve. On aime beaucoup aussi le fait qu’elle court en short de basketball. Sa force de caractère et son esprit de competition sont également marquants: quand elle participe à une course c’est pour finir première, pas première feminine, non son truc c’est d’être devant, point!
  • L’émotion de son partenaire d’entrainement quand il évoque la force qu’elle a pour relever de tels challenges, l’admiration qu’il a pour elle est très touchante.
  • Le fait de pouvoir observer tout au long d’une course de plus de 2 jours comment tout ceci est géré par une athlète de ce niveau et aussi la logistique mise en place par son équipe, les inquiétudes partagées etc.
  • Le fait que même pour son entourage proche, elle semble rester une énigme quant aux capacités physiques et mentales qu’elle possède.
  • Le fait qu’elle emporte des waffles pour s’alimenter a fini de nous convaincre qu’elle est d’office au top!
  • Sa routine “brossage de dents” aux stations relais;
  • Le commentaire suivant d’un ou d’une certain-e Cheezbag sur youtube qui en dit beaucoup sur le personnage de Courtney Dauwalter:
    That’s crazy at the 181.5 mile marker (aid station) she says « I don’t know how much fight I have left in me. » and « I’m in a weird, weird space right now. » She then sees Kyle (un concurrent pour la victoire) catch up to her then it does look like the camera cuts for a moment then I love how she has that look in her eyes (something clicked in her at 27:26) once she sets down the Gatorade and then she says « Kev (son mari) are you ready? » Such inner drive and inspiration!

Alors c’est simple, installez vous tranquillement devant votre PC, gsm, ou autres, réglez les paramètres de la video en HD1080p et profitez!

En bonus, une courte video d’un peu plus d’une minute toujours avec Courtney Dauwalter qui évoque les hallucinations que peuvent avoir les ultrarunners et ultrarunneuses lors d’une course d’ultraendurance (#welcometofuckuptown):

Pour finir, si vous désirez lire un récit de la course Tahoe 200 qui est le support du documentaire, on vous invite à le découvrir sur le site du NYtimes via le lien ici.

Allez à bientôt!

Source de la photo d’entête:
Photo de Scott Rokis/Howie Stern – Humans of ultrarunning.

Pour retrouver les épisodes précédents de la runningthèque:

Publié par

Super Krakott

J'aime découvrir des villes en courant des marathons. Bières et burgers, il n'y a pas mieux pour récupérer!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s