L’apocalypse du running… et si ce n’était que le début!

19 Avril 2020

Date on ne peut plus symbolique pour la communauté de la course à pied car elle célèbre les 123 ans de la première édition du marathon de Boston, La Licorne, cette légende que beaucoup désirent accrocher autour de leur cou. Quelle ironie aussi, car cette année l’anniversaire ne se fera pas, du moins pas à la même période puisque le monde du running s’est comme arrêté avec ce confinement débuté il y a plus d’un mois maintenant pour parer à la propagation de ce fichu virus.

De nombreuses courses ont été reportées voire même annulées et il reste incertain qu’elles se tiendront même un jour! Tous espèrent une accalmie dans les prochaines semaines mais j’ai comme un doute, l’apocalypse du running ne fait que commencer…

Sur les réseaux, la résistance s’organise, les magasins de course à pied sont passés en mode survie en proposant des services on-line 24/7, les coaches essaient de maintenir leurs activités et le contact en proposant des sessions d’entrainement via internet, les runners se lancent des challenges kilométriques jardins et balcons, des 24 heures par écrans interposés pour garder le contact, la forme et maintenir une certaine positivité mais qu’on ne se le cache pas, la communauté de la course à pied est touchée. D’anciennes croyances refont même surface, la déesse PPG est à nouveau célébrée en grande pompe et souvent pieds nus d’ailleurs… un rite ancien certainement!

Mais tout ceci n’est que de la poudre aux yeux, je le sens, la communauté du running s’affaiblit, des tensions de plus en plus vives surgissent en son sein, se remettra-t-elle de cette situation si particulière qui risque de perdurer plus longtemps qu’on ne se l’imagine … beaucoup plus longtemps car les traumatismes sont là, bien là …

20 Juin 2020

Premier jour de l’été cette année, il fait beau à Bruxelles, avec un peu de chance nous n’aurons pas la fameuse drache nationale le 21 juillet prochain. Les hautes autorités ont lâchés un peu la bride, nous pouvons à nouveau nous réunir pour courir depuis une quinzaine de jours, toutefois il faut respecter un périmètre de 30 km autour de chez soi et ne pas courir en groupe de plus de 10 personnes. Les parcs et forêts sont soumis à des contrôles  restrictifs afin d’éviter de trop grands regroupements et un éventuel nouveau confinement. Leurs accès ne se font plus que par demandes faites une semaine au préalable et à des heures bien définies… Le plaisir de courir est toujours là, je retrouve enfin quelques ami-e-s pour partager des sorties mais bizarrement nous sommes moins proches qu’avant, nos coudes ne se frôlent plus, nous gardons mécaniquement une distance entre nous, ce petit mètre cinquante qui fait la différence… Je plains également les pratiquant-e-s de triathlon, la pratique du cyclisme est toujours proscrite hors déplacements pour se rendre sur son lieu de travail et la natation est interdite, les piscines étant toujours fermées et les sorties en eaux vives non autorisées.

6 Septembre 2020

Enfin tout est redevenu normal enfin presque… deux magasins de running sur trois ont mis la clef sous la porte, et ceux qui ont su résister, se voient dicter leurs prix de ventes par les géants du running marketing sous peine de ne pas être approvisionnés. D’ailleurs ces mêmes géants sont aussi en difficultés, pour preuve, où sont passés les ambassadeurs et ambassadrices de marque, ils ont disparus eux-aussi.

4 Octobre 2020

Ce qui devait être une grande fête pour la communauté du running avec la reprise des courses officielles, s’est transformé en réalité en guerre du dossard. Les petits évènements n’attirent que peu de personnes en cette fin d’année car une bonne partie de coureurs et coureuses sont sur les évènements auxquels ils et elles étaient engagé-e-s au printemps et qui ont été reportés. Ces mêmes évènements reprogrammés font également de l’ombre aux traditionnels grands marathons d’automne. Les différentes organisations de courses essaient de garder la face mais c’est certain, en 2020, certaines courses voient peut-être leur dernière édition se dérouler cette année, le bilan risque d’être lourd de conséquences en partie par faute de sponsoring suffisant et par amateurisme à peine voilé. Effectivement, tout le monde va compter ses billes, organisation de courses comme sponsors et runners, et le calendrier 2021 risque peut-être bien de s’alléger.

1 Décembre 2020

La saison des corridas débute et tout le monde retrouve le sourire, un sourire un peu crispé! Il y a moins de personnes inscrites cette année, oui il y a décidément eu un impact sur les budgets des runners et runneuses et les priorités sont ailleurs. De nombreux coureurs et coureuses se sont blessés également par faute d’avoir enchainés les entrainements et les dossards pour rattraper la pénurie du début d’année. Dernière chose, en cette fin d’année 2020, une rumeur circule comme quoi des alliances se feraient dans l’ombre pour remodeler la pratique de la course à pied et tirer profit de cette année chaotique…

6 Janvier 2021

Jour sombre pour la course à pied…
Depuis les années 1990, la course hors-stade prend de plus en plus d’ampleur et ça ne plait pas à tout le monde. En coulisse, un complot se dessine et se met en place petit à petit et dont le premier assaut se tient ce fameux 6 janvier. En effet, ce même jour et résultant d’alliances mafieuses entre les fédérations et nos gouvernants, la course hors stade est passée par décret d’application sous la tutelle des fédérations d’athlétismes. Enfin leur désir de contrôler l’entièreté de la communauté du running est en passe de se produire. Désormais pour courir, même pour le plaisir, il faut posséder une licence dans laquelle est intégrée une puce gps et il est obligatoire de courir avec lors de ses sorties sous peine d’être mis à l’amende si on est « chanceux ». Strava & Co doivent également donner accès à leurs données aux fédérations sous peine de devoir fermer boutique. Par ce décret, les fédérations peuvent procéder en toute impunité à un suivi plus rapproché des coureurs et coureuses, de leurs habitudes en vue d’offrir une expérience running plus personnalisée, des évènements adaptés à leurs envies et leurs pratiques. C’est le message en surface, mais il ne faut pas être dupe, l’objectif des fédérations est tout autre, leur emprise sur la communauté de la course à pied ne fait que commencer…

Deuxième assaut… Toute organisation d’événement de course à pied doit maintenant être enregistrée auprès des fédérations, en s’acquittant d’un forfait annuel dont le montant varie en fonction du nombre d’inscriptions à leur course. Ainsi en ce début 2021, naissent les Fédérés de la course à pied, sociétés et organisations devant se plier à l’autorité des fédérations. Ces dernières ont également lié des pactes avec des marques de running (la rumeur était donc vraie) et sous cette impulsion les programmes d’ambassadeurs ont été relancés avec comme objectif faire revivre la pratique en stade et convertir tout runner et toute runneuse à la course sur piste. Leur dogme : Pour t’améliorer, à la pratique des fractionnés tu devras te soumettre au minimum une fois par semaine!

28 Février 2021

Ne voulant pas se plier aux désidératas des fédérations, des coureuses et coureurs dissidents s’organisent en petites factions pour lutter et permettre à la course hors-stade de conserver son indépendance.

7 Mars 2021

Plusieurs factions indépendantes se réunissent et créent la République du Off. Son objectif est unique et simple : faire revivre l’esprit Spiridon de la course à pied en organisant un événement en off gratuit en parallèle de chaque course des Fédérés…

4 Avril 2021

Les Fédérés organisent le marathon de Paris et la République du Off quant à elle met en place La traversée de Paris, un off permettant de visiter tout Paris en courant mais gratuitement…

Le 4 Avril 2021 est connu comme le jour où La Guerre des Runs a commencé…

Et voilà, on espère que ce petit récit d’anticipation en cette période un peu à part vous a plu et il se dit qu’une suite serait en préparation sous la plume de quelqu’un d’autre…

Allez à bientôt!

 

 

 

 

 

Publié par

Super Krakott

J'aime découvrir des villes en courant des marathons. Bières et burgers, il n'y a pas mieux pour récupérer!

4 réflexions au sujet de « L’apocalypse du running… et si ce n’était que le début! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s