Un stade, des grosses boules en métal et des schtroumpfs : Welcome aux 10 miles de Bruxelles!

Bien le bonjour,

le week-end passé, notre Krakott participait à la première édition des 10 miles de Bruxelles au côté de Thierry, gagnant d’un des cinq dossards que l’on a offert pour participer prochainement à l’édition 2018 des 20 km de Bruxelles en soutien à l’association Tous à Bord!

La course se déroulait du côté du parc de Laeken proche de l’Atomium et à proximité du domaine de la famille Royale. Petit retour sur ce rendez-vous sportif Bruxellois!

Côté parcours

Le départ et l’arrivée s’effectuaient au niveau du stade Roi Baudouin donnant la possibilité de faire quelques foulées sur la piste d’athlétisme qui a vu défiler de grands noms de ce sport lors des diverses éditions du Mémorial Van Damme (Dernier RDV de la Diamond League). Une bonne partie du parcours se faisait dans le parc de Laeken en mode up and down et tout en zig-zag, ça monte, ça descend, un mini trail en fait (à la montre de Krakott : 15.19 km, D+135 mètres, D-190 mètres).

Les passages aux pieds de l’Atomium, ainsi que ceux proches du palais Royal et du monument à Léopold 1ier (aussi appelé monument de la Dynastie) (1) donnaient également un petit côté visite touristique plutôt chouette! Aussi, pour celles et ceux qui préfère les distances plus réduites, au delà des 10 miles, une course de 5 miles était  proposée dont le profil (on suppose) ne devait pas être non plus des plus plats.

Côté organisation

L’événement était bien organisé, des bénévoles souriants (on ne le dit jamais assez mais ils font souvent beaucoup pour la réussite d’une course, alors une nouvelle fois un grand Merci à vous) et il y avait ce qu’il fallait pour passer un bon moment : suffisamment de toilettes (et urinoirs), des douches à disposition pour l’après course, pas de file ni aux retraits des dossards, ni à la consigne pour déposer son sac, un fritkot (2), un bar à bière, des tables en extérieur pour se restaurer en famille et/ou entre amis et un stand pour se faire masser, nickel pour la récupération! Pour les personnes venues avec des enfants, il y avait même un jeu gonflable pour qu’ils s’amusent. Le seul petit couac que l’on a pu observer est le fait d’avoir dû traverser le parcours pour rejoindre la zone de départ alors que la course des 5 milers n’était pas encore terminée: pas certain qu’ils aient apprécié de voir des gens leur passer devant, 200 mètres avant de franchir la ligne d’arrivée.

Côté course et ambiance

Le départ du 10 miles était donné à 11h15 sous un magnifique soleil, il faisait même un peu chaud avec un petit 25°C. Pour être honnête, on se demandait ce que ça allait donné niveau ambiance car on avait comme une petite impression de vide dans l’enceinte du stade. Après avoir vérifié la fréquentation de la course, environ 1100 personnes prenaient le départ ce qui a rendu la course au final plutôt agréable : suffisamment de runettes et runneux pour se sentir « en course » mais sans trop de monde non plus, évitant certainement des bousculades à la vue de quelques passages parfois étroits dans le parc de Laeken. Pendant et après la course, on a pu apercevoir pas mal de fatigue sur les visages, la faute certainement aux nombreuses montées et descentes du parcours sans oublier la chaleur du jour qui n’a pas du aider. Heureusement, trois ravitaillements étaient disposés le long du parcours pour rafraichir tout le monde. Pour nos deux coureurs du jour, la course se terminera tranquillement pour Thierry en 1h 15min 26 sec et avec un peu plus de difficulté pour Krakott (1h 19min 27 sec) qui s’est chopé un petit coup chaud (soleil + tête d’œuf = ouille ouille!!!) et a du même marcher à deux reprises pour faire baisser le palpitant qui déconnait (il y a des jours avec et des jours sans!) ou est-ce le fait d’avoir croisé au départ le regard de la schtroumpfette qui l’aura perturbé, le mystère reste entier.

Le petit bémol

Point de vue tarif, il fallait tout de même débourser 20 balles pour 10 miles (+15€ supplémentaires pour celles et ceux qui voulaient le T-shirt de l’événement…) ce qui n’est quand même pas donné en comparaison d’autres courses en Belgique parfois plus longues et demandant le blocage d’un plus grand nombre d’axes routiers par exemple (ici : course dans un parc en grande partie). Alors on est d’accord, l’évènement se tient sur le site du Stade Roi Baudoin et on suppose que son utilisation se monnaie mais si c’est bien l’argument principal du prix et de la course, il est dommage dans ce cas de ne pas faire pleinement profiter les participants du cadre en leur permettant de courir une boucle entière sur la piste d’athlétisme. De ce côté là, on avoue, on en garde un peu un goût de trop peu.

Ce que l’on retiendra!

  • Le parcours en zig zag un peu déroutant mais au final assez agréable avec un profil varié qui rend la course bien loin d’être ennuyante
  • Les passages proche de l’Atomium : c’est toujours chouette de voir ce symbole Bruxellois
  • L’après course en mode dimanche au soleil avec quelques bières partagées

Allez à bientôt, prochain rendez-vous running pour la team BE RUN : le naturarun D’Hoeilaart le 15 avril, au plaisir de vous y croiser!

(1) Source photo du monument Léopold 1ier : auteur Léopold 1ier – album photo BXL sur flickr

(2) Fritkot : pour les non-belges ou habitants hors du Nord de la France, un fritkot c’est une baraque à friture, une friterie quoi!

Publié par

Super Krakott

J'aime découvrir des villes en courant des marathons. Bières et burgers, il n'y a pas mieux pour récupérer!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s