Travel & Run #28 – Retour sur le marathon de Prague!

Bien le bonjour,

après le récent retour de Gaëlle & Jano sur le marathon de Boston (Travel & Run #27), pour l’épisode #28 de nos escapades runningotouristiques, on vous emmène du côté de Prague où une partie de la team BE RUN (Padawan, Gaëlle, Jano, Tintin et Krakott) est allée pour participer au marathon qui s’y déroulait le 5 mai 2019.

Comme d’habitude petit briefing sur le lieu visité

Prague est la capitale de la République Tchèque, pays né de la dissolution de la Tchécoslovaquie en 1993. Construite sur les bords de la rivière Vltava, la ville compte environ 1.2 millions d’habitants soit approximativement 1/10ème de la population du pays. La ville possède une énorme richesse architecturale ce qui en fait une destination touristique très prisée. La monnaie est la Couronne Tchèque (CZK) et 1€ est équivalent à un peu moins de 25 CZK. Sur ce, c’est parti pour le débriefing de la team sur le marathon!

Retrait des dossards

Profitant d’un week-end prolongé en mode viaduc du jeudi 2 au lundi 6 mai, le retrait des dossards s’est effectué le vendredi 3 mai au matin. Logeant à 3 km du site de l’expo marathon, Gaëlle, Jano et Krakott s’y sont rendus en courant histoire de faire tourner les jambes et de découvrir un peu la ville en chemin.

Sur place, l’organisation était au top, à l’instar du lieu qui accueillait les différents stands d’exposants (marques d’équipements sportifs, de nutrition, etc. et des représentants d’autres courses. D’ailleurs, on nous a plutôt bien vendu le marathon de Copenhague!). Comme il n’y avait pas grand monde lors de leurs passages, Gaëlle et Jano ont pu apprécier à leurs aises tout ce que les différents exposants avaient à offrir…#onpeutgoûterça? Cette journée a permis aussi de retrouver Sarah (Padawan) et l’ami Diego!
Note: il est aussi possible de récupérer les dossards pour d’autres participants (ce qui a été fait pour Tintin par exemple) sur présentation d’une copie de leur carte d’identité et du mail de confirmation où figure leur numéro de dossard. 

Côté parcours

Le parcours effectue plusieurs boucles et se trouve principalement dans le coeur de la ville. En effet, les dix premiers kilomètres et les dix derniers empruntent les mêmes lieux, et il y a également une boucle entre le semi et le kilomètre 25 et une autre aux alentours des kilomètres 27 et 28. Cette spécificité du tracé est d’ailleurs plutôt appréciable quand vous accompagnez toute une équipe de coureuses et de coureurs, ça permet de les encourager à divers endroits de la course sans même devoir trop se déplacer. Le tracé est relativement plat et emprunte peu de passages pavés à l’opposée de ce que l’on peut penser en circulant dans la ville. marathon-de-pragueCôté courses et impressions

Au niveau de la team, Padawan et Tintin participaient au marathon tandis que Gaëlle et Jano courraient le marathon en duo. Krakott quant-à lui a déclaré forfait sur la distance reine (retour de blessure) mais a tout de même profité de l’évènement et de son dossard pour accompagner Tintin sur les derniers kilomètres du marathon. Concernant les impressions de chacune et chacun sur le marathon, pour faire simple, voici les échanges qu’ils ont eus par messagerie et retranscrits tels quels:

Krakott: « Bien le bonjour tout le monde, j’espère que vous êtes tous bien rentrés et avez bien repris le taf! Dites-moi pour l’article sur le marathon de Prague, vous pourrez m’envoyer assez rapidement en quelques lignes seulement votre ressenti sur la course (orga, parcours, ambiance, choses appréciées ou pas) et je m’occupe du reste! Merci de votre aide et à très vite! Bonne soirée votre humble serviteur… de bières. JY »

Gaëlle: « Voici pour moi 😊. D’un point de vue organisation: Le salon est suffisamment fourni mais pas trop dense pour permettre une circulation fluide. Chouette T-shirt et veste pour les 25 ans. (Note de l’éditeur: une veste d’un équipementier à bandes était offerte par l’organisation qui fêtait la 25ème édition du marathon).
Parcours: Cette course est roulante malgré les aprioris qu’on pourrait avoir sur la multitude de pavés présents en centre-ville. Les ravitos sont réguliers mais le 1er n’est disposé qu’au 6eme km. La proposition d’un marathon en relais permet à tous de participer.
Ambiance: des supporters présents avec quelques trous sur le parcours malgré tout.
Les points appréciés: La proposition d’un marathon en relais permet à tous de participer. L’arrivée en plein centre-ville permet de fêter l’après course sans avoir à aller très loin. 
Pas de points négatifs »

Tintin: « Idem. J’ajouterais qu’au niveau des sensations pendant la course, le vent était un élément dont il fallait tenir compte : froid et soutenu par moment surtout sur les ponts et le long du cours d’eau. J’ai trouvé le parcours un peu long à un certainement moment parce que nous sommes sortis de la ville pour faire une boucle sans intérêt (c’est d’ailleurs le cas pour beaucoup de marathon). À retenir : Le parcours qui revient en milieu de course dans la ville. Top ! 😊 L’ambiance même si les tchèques ne sont pas toujours sympa dans les commerces.😉 Les deux derniers kilos qui sont relativement durs.😔 Et l’idée reçue qu’il y a beaucoup de pavés alors que ce n’est pas le cas.😊 Bizz from Paris »

Jano: « Quelques sorties de ponts / tunnels sur la 2eme partie de course. Le vent de face … Est-ce que c’est courant à Prague? Organisation fluide. Départ et arrivée en plein cœur de ville du coup c’est dense de supporters. Dès qu’on est dans la ville y’a des supporters. Une dizaine de points musique, on sent que l’organisation veut faire les choses bien au niveau ambiance. Course à taille humaine … Faudrait pas moins de coureurs cela dit au risque de se sentir seul à certains moments » (Note de l’éditeur: 7294 finishers sur le marathon et 293 couples sur le marathon en duo).

Sarah: « Pour l’organisation pour moi parfait. Pour les 25 ans, ils ont voulu nous chouchouter. Pour la petite histoire je me suis reposée avec ma tête sur la barrière en mode KO total et un volontaire des services secours est directement venu voir si tout était ok. Le reste fluide. Rien à signaler. Une médaille magnifique. Musique classique au départ ajoute une touche classe »

Jano: « Merci @Sarah pour la musique au départ … @Jean-Yves trouvait ça « marche mortuaire » 🤣🤣🤣 »

Sarah: « J’aime pas trop croiser les autres en sens inverse car je me disais chaque fois ‘allez on prend un raccourci 😂😂. Pour la musique, j’avais lu qu’elle avait une signification particulière pour les tchèques (poème symphonique Ma Patrie de Bedřich Smetena) »

Krakott: « Merci pour les retours, j’essaie d’orchestrer tout ça et de mettre en ligne rapidement »

Au niveau des chronos de la team, honneur à notre Padawan qui a établi à Prague un nouveau RP sur marathon en terminant en 3h 50min 58sec. Eric a fini en 3h 38min 12sec à quelques secondes de son RP et Gaëlle & Jano ont terminé le marathon en duo en 3h 39min 48sec. Par contre, ils se sont tous retrouvés au bar bien plus rapidement…img_4986Côté tourisme

Prague est définitivement une ville magnifique, la vieille ville accueille de très nombreux bâtiments colorés, palais, tours, églises, musées, etc., on en prend réellement plein les yeux et c’est très agréable de s’y promener. Toutefois, comme écrit plus haut, la ville est très (très) touristique et le week-end marathon n’aidant certainement pas, il y avait beaucoup de monde en rue. De fait, pour apprécier encore mieux ce que la ville peut offrir, pour la visiter, on a préféré la solution du on se lève tôt et on visite la ville en courant à la fraiche. Cette stratégie a clairement été payante puisqu’elle nous a permis de pouvoir observer différents lieux à notre aise, à l’instar de la place principale, de l’horloge astronomique, de la place du château, du pont Charles, de l’opéra, du John Lennon Wall, la citadelle, l’armée des pingouins jaunes, Big Moustache etc…

Le musée du communisme est également un lieu que l’on recommande car il permet d’avoir une meilleure compréhension de l’histoire de la Tchécoslovaquie et il donne un aperçu de ce qu’était la vie des habitants de Prague sous l’ère du communisme soviétique.

Côté souvenirs

Ce week-end running a été clairement marqué par de bons moments et quelques réflexions:

  • C’est mieux quand ça monte pas!, réflexion faite lors d’une montée en allant récupérer les dossards en courant par une personne de la team n’aimant vraiment (mais vraiment) pas les côtes.
  • Pour éviter des soucis d’endormissement, tenter au restaurant la commande d’un double ristretto décaféiné…
  • En s’inquiétant la veille de la météo qu’il fera le jour du marathon alors que le ciel est menaçant: Plus il pleuvra tôt aujourd’hui, moins il y a de chance qu’il pleuve demain
  • À Prague, on peut faire deux types de travail de côte: le premier en travaillant les cuissots en allant courir du côté de la citadelle et le second en appréciant les côtes de porc proposées à la Kantyna (super bon resto à faire).
  • L’ascenseur émotionnel quand Krakott s’est rendu compte le jour du départ pour Prague que la réservation de l’appartement faite au mois de février où une bonne partie de la team devait séjourner avait été annulée six jours auparavant et devoir retrouver une location pour tout le monde le matin même du départ…
  • L’étape attente du signal GPS avant d’aller courir…
    img_4771
  • Les retrouvailles à l’arrivée avec Philippe et Diego que l’on croise régulièrement en courant avec l’association Tous à Bord en Belgique.
    img_4974
  • La déambulation de paquets cadeaux à la fin du marathon dans le centre de Prague 😉
    img_4975

Allez à bientôt, on se retrouve aux 20 km de Bruxelles!

Publié par

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s