4 garçons pleins d’avenir sur le GR20!

Bien le bonjour!

Nous sommes de retour après un peu plus d’une semaine d’absence sur le blog mais c’était pour la bonne cause: on est allé s’aventurer sur les sentiers du GR20 (GR: Grande Randonnée) en Corse afin d’y user nos chaussures.

IMG_3753

Du côté de la team BE RUN, c’est JY qui s’y est collé mais il n’était pas seul: on vous rapporte aujourd’hui l’histoire de 4 garçons pleins d’avenir, des jeunots dont la moyenne d’âge est de 38 ans…

Tout commença donc le 12/08 dernier quand Stéphane, JY, Greg et David (de gauche à droite sur la photo d’entête) se rejoignèrent à l’aéroport de Bruxelles Zaventem pour partir 7 jours en Corse afin de parcourir la partie du Sud du GR20!

Au programme 6 jours de marche à travers l’Île de beauté, que demander de plus! (1)

Après les bières rapidement descendues à l’aéroport histoire de faire une bonne sieste lors du trajet en avion (sauf pour JY pour cause de bébé en stéréo dans les oreilles… ce sont des choses qui arrivent rien de bien méchant au final), la fine équipe décolle en direction de la Corse et 1h35 plus tard tout le monde arrive à l’aéroport Napoléon Bonaparte proche d’Ajaccio dans le sud de l’Île.

L’hôtel rallié, la nuit passée, l’aventure débute réellement le dimanche 13/08 au matin lorsqu’ils rencontrent Pablo (rectification mesdemoiselles et mesdames: le beau Pablo), leur accompagnateur, Aurélie, Emilie, autres aventurières du séjour et Yvan qui conduit tout ce petit monde du côté de Bavella où le départ des 6 jours de randonnée s’est effectué. Après quelques heures de trajet et des virages à vous mettre le bide en vrac, ils arrivent sur place où ils font également la connaissance de Thibaut et Laurent qui participent également à cette traversée du GR20 sud.

Côté randonnée voici les 6 étapes qui ont été réalisées: 

Note: pour info les distances (km) et dénivelés (positif: D+, négatif D-) ont été mesurés via une montre polar M430 en mode GPS éco afin d’économiser au maximum la batterie de la montre.

CR1C07V.jpgJour 1: Bavella – Bergerie d’Anisao via la variante Alpine:
9.40 km, D+ 900 m et D- 695 m

Jour 2: Bergerie d’Anisao – Basseta:
14.78 km, D+ 1005 m et D- 1190 m

Jour 3: Basseta – Refuge d’Usciolu:
7.60 km, D+ 750 m et D- 330 m

Jour 4: Refuge d’Usciolu – Col de Verde
17.89 km, D+ 1120 m et D- 1575m

Jour 5: Col de Verde – Capanelle:
18.37 km, D+ 875 m et D- 755 m

Jour 6: Capanelle – Vizzavona:
15.25 km, D+ 435m et D- 1020m

Soit au total sur 6 jours:
83.29 km, D+ 5080 m et D- 5565 m

 

Comme d’habitude, JY a également réalisé une petite vidéo afin de vous faire découvrir tout ça.

Les petites choses qui donnent un gros plus à un séjour sur le GR20:

  • Le faire avec un accompagnateur qui vous fait sortir du sentier du GR20: cela permet de découvrir des coins plus uniques de la Corse en évitant de croiser aussi trop de randonneurs.
  • Y aller au mois d’août est une bonne idée (rien à voir avec l’autoroute de randonneurs que beaucoup de monde pense affronter), il y a moins de monde qu’en juin, juillet et septembre qui sont les mois les plus chargés mais il peut faire aussi plus chaud.
  • Prendre avec soi un chargeur de batterie solaire pour vos appareils électroniques (montre, gsm, etc.) ou des batteries externes.
  • Béni soit l’imodium! C’est un allier en cas de soucis gastrique… si, si!
  • Ne pas oublier de prendre du papier toilette car il n’est pas forcément fourni en refuge et une frontale car il n’y a pas toujours de la lumière aux toilettes…
  • Prendre un stock de pansement double peau en cas de cloches.
  • Le faire avec des chaussures de trail, c’est largement suffisant (ou avec des chaussures respirantes). Il n’est pas nécessaire d’avoir des chaussures montantes de randonnées lourdes et peu flexibles.
  • Être capable de supporter la bière à la châtaigne (Pietra ambrée), les liqueurs de myrte et de châtaigne (il faut bien gouter les spécialités locales, non?).
  • Gouter aux fromages et charcuteries des bergeries en montagne (un accompagnateur saura aussi vous guider sur les bons produits).

Les souvenirs les plus marquants de cette belle aventure:

  • Les paysages magnifiques de la Corse:
  • Les chouettes moments passés entre les personnes du groupe (ce qui se passe en Corse reste en Corse 😂):
  • Les ronflements monstrueux d’un des 8 lors de la première nuit passée en dortoir tous ensemble à la Bergerie d’Anisao (nous en tairons le nom mais de Bastia à Ajaccio une légende est née).
  • Le superbe accueil reçu dans les différents refuges et bergeries.
  • La douche en pleine nature (littéralement) à la bergerie d’Anisao et la liqueur de Chataigne d’Aline et Pierre Do, propriétaires des lieux.
    FBC66BC3-05D1-4F17-A255-BAB77123DB67
  • Le bain rafraichissant dans une rivière lors de la seconde étape.
    3F9E4235-3B9F-4CC5-A05E-8E595B2E5017
  • Le concours non-officiel de celui ou celle qui aura le plus de cloches aux pieds (sur le GR20, les pansements « double peau » sont vos meilleurs alliés, on le répète).
    7782E538-C9D5-4D91-AF93-147B8EC0F3D9
  • La pile prise par David et Stéphane à la belotte au refuge d’Usciolu et administrée à coup d’annonces par Greg et JY.
  • Le limoncello maison à Basseta:
    1B0C0A03-A120-4451-8856-784B51E3E278
  • Les douches chaudes à Bassetta, au col de Verde et à Capanelle (c’était Byzance!).
  • Les cours de parler Belge aux non-belges du groupe, pour rappel, on dit:
    • à tantôt et non à tout à l’heure.
    • s’il te plait quand on tend quelque chose à quelqu’un.
    • sais-tu me donner quelque chose au lieu de peux-tu.
    • des cloches ce sont des ampoules (aux pieds) et aussi des cloches.
    • Par contre en Belgique, on n’utilise pas « une fois » pour ponctuer nos phrases, sorry de casser un mythe.
  • La sympathie de Pablo et sa connaissance de la Corse.
  • Les fromages et la charcuterie du pays.
  • La chasse au gsm de Greg:

Les expressions que l’on retiendra:

En levant son verre rempli d’un breuvage alcoolisé et en regardant ses camarades de table dans les yeux, trinquez en prononçant cette jolie phrase: « Que ceci soit notre médicament et que nos femmes (hommes) ne soient jamais veuves (veufs) ».

Un italien s’expliquant avec un français un peu trop impatient et qui voulait passer un passage difficile avant tout le monde: « La montagne c’est così« , comprendre la montage c’est comme ça (il y a des choses à respecter).

Et pour finir:

Nos 4 aventuriers n’auraient pas pu vivre cette chouette semaine sans Laurence (merci aussi pour l’organisation!), Isabelle, Sarah et Florence qu’elles en soient ici grandement remerciées, à vous d’y aller sans les hommes maintenant!

Allez à bientôt!

(1) Pour celles et ceux que ça intéresse, le séjour a été fait via l’agence Couleur Corse dont vous retrouver toutes les infos ici. On vous conseille sincèrement de faire le GR20 Sud, Nord ou en entier avec comme accompagnateur Pablo, il suffit de préciser ce souhait lors de votre réservation.

Publié par

Super Krakott

J'aime découvrir des villes en courant des marathons. Bières et burgers, il n'y a pas mieux pour récupérer!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s