Passage de témoin #15 – les types de runner/runneuse en hiver!

Bien le bonjour,

Ces derniers jours du côté de Bruxelles, et on imagine que c’est le cas dans de nombreuses villes, les températures se sont pas mal refroidies et offrant même les premiers flocons de neige de cette fin d’année 2017. Pour celles et ceux qui en doutaient encore, c’est confirmé winter is coming (désolé, on était obligé de la faire celle-ci), comme chaque année aussi, il n’y a pas de surprise, on est quand même en Décembre, faites pas semblant non plus!

Donc OK l’hiver s’en vient mais quel type de runner/runneuse êtes-vous pour affronter cette période un peu délicate pour la pratique de la course à pied ?

Du côté de BE RUN, on est parti en observation et voici les types de runneur/runneuse que l’on a pu croiser (ou pas):

Type 1: les hibernatus : c’est simple, on ne les voit plus en hiver, ils/elles hibernent et réapparaissent sur les routes et chemins vers la fin février voire même début mars car il faut bien préparer les courses de printemps (et d’ailleurs les hibernatus sont toujours à la bourre pour leurs préparations de printemps!). Attention, un type 1 peut aussi cacher des types 4 ou 6. Toutefois, le type 1 dans sa plus pure tradition profite de cette trêve hivernale pour se reposer, faire le plein de sommeil, de quelques rondeurs, etc. et il n’y a aucun mal à ça, bien au contraire.

img_5299

Type 2 : les fans de neige : facile à reconnaître, dès les premières neiges, ils/elles sortent le plus tôt possible le matin afin d’être le premier ou la première à marquer leur territoire à coup de traces de running dans la neige fraichement tombée. À noter que leur motivation décuple après avoir visionné la reine des neiges ou un film de Noël.

8-2

Type 3 : les multi-couches : ce n’est pas l’hiver qui les empêchera d’aller courir, le seul hic, c’est qu’ils/elles sont super frileux/frileuses. Ils/elles sont généralement identifiables à leurs foulées pas toujours très fluides et dont l’origine se trouve dans les « 25 couches » d’habits qu’ils/elles portent rendant leur mobilité… disons légèrement plus difficile.

img_5309-2

Type 4 : les treadmillers : ce sont celles et ceux qui passent les hivers à courir sur tapis. Leur plus gros avantage, ils/elles n’ont jamais acheté d’affaires de running d’hiver… Ils/elles sont aussi assez facilement repérables, ce sont celles et ceux qui squattent les tapis pendant des plombes et qui tentent des trucs parfois improbables pour passer la monotonie de leur séance d’entrainement:

giphy-2.gif

Type 5 : les réchauffés : En gros, ils/elles ne possèdent pas la même résistance au froid que le commun des mortels, à se demander même si leur sang n’est pas composé majoritairement d’alcool. Ce type de runner/runneuse ne court pas les rues, mais vous en avez peut-être croisé un jour. Comment les distinguer ? Qu’importe la température extérieure, ils/elles courent toujours (oui toujours) en t-shirt (voire torse nu pour certains, si si !) et avec des gants et un bonnet (ou casquette) tout de même car il serait bien dommage de ne pas pouvoir aller courir à cause d’un coup de froid…

EP-150209923.jpg&updated=201502020554&MaxW=800&maxH=800&noborder

Type 6 : les migrateurs : aux premiers abords, on les confond souvent avec les hibernatus car dès les premiers froids arrivés, ils disparaissent… Cependant, ces deux types sont très différents. Effectivement, les migrateurs sont tels les oiseaux du même nom, ils migrent, ils s’envolent vers des contrées plus chaudes pour y courir pendant l’hiver. Comment les reconnaître ? C’est assez simple en réalité, ce sont les seules personnes aux jambes impeccablement bronzées (ou aux genoux uniquement si port de bas de compression) au départ des premières courses de printemps.

healthy-habits2-800x449-e1512418778131.jpg

Et vous en hiver, quel type de runner/runneuse êtes-vous ? Dans tous les cas, ce n’est pas le premier hiver que vous affronterez et on en est certain vous allez gérer cette période sans soucis. Et puis, les beaux jours reviendront plus vite que vous ne le pensez, enfin peut-être!

Allez, à bientôt !

Publié par

Super Krakott

J'aime découvrir des villes en courant des marathons. Bières et burgers, il n'y a pas mieux pour récupérer!

2 réponses sur « Passage de témoin #15 – les types de runner/runneuse en hiver! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s