Les 10 miles de Waterloo ou comment courir sur un champ de bataille!

Bien le bonjour,

En ce dimanche 10 juin, la team BE RUN est partie du côté du mémorial 1815 pour participer à la toute première édition des 10 miles de Waterloo et de ce que l’on peut vous dire : on a vraiment bien fait de faire le déplacement! Petit retour sur cette journée de course.

En route pour le champ de bataille

Rendez-vous est donc pris le matin de la course entre Padawan (Sarah), Thierry, Tintin (Éric) et Krakott (JY) qui se retrouvent sur le parking Stalle dans le sud de Bruxelles pour partir ensemble (#covoiturage) à destination de la ferme d’Hougoumont (1), site du départ de la course. Le départ est ainsi pris vers 9h40 et après 20 minutes de route ils arrivent sans soucis au niveau d’un des deux parkings renseignés par l’organisation où il y a encore quelques places de disponibles ce qui permet une arrivée sans stress 1 heure avant le démarrage des 10 miles. 800 mètres et quelques minutes de marche plus tard, tout ce petit monde rejoint le site de la course, y récupère dossards et goodies avant de discuter avec les runnettes et runneux croisés régulièrement lors de courses en Belgique (#courirenbelgique). On prend des nouvelles et on se souhaite le meilleur pour la course. Le départ sera donné au final avec un peu de retard sur l’horaire prévu, c’est parfait cela permet à JY d’aller acheter quelques tickets boissons pour les célébrations d’après course. Il y a toujours du bon dans les imprévus!

Les 10 miles de Waterloo 1815

Le départ est donné par des soldats napoléoniens un peu avant 11h15 au son de deux coups de fusil. Le parcours débute par une première bosse avant d’en grimper une autre, puis encore une autre, ok ce n’est pas plat dans le coin apparemment, le tout empruntant principalement des chemins de campagne situés sur les terres de la célèbre bataille de 1815 (vous savez celle pendant laquelle un petit gars avec un grand chapeau répondant au nom de Napoléon a été vaincu par un certain Wellington). La course est au final assez casse-pattes, ça monte, ça descend, il y a quelques passages avec des pavés et d’autres étroits où il faut faire attention à ne pas se croquer les chevilles.

Sur le parcours des 10 miles (un 5 miles était aussi au programme de l’événement), deux ravitaillements étaient proposés (aux kilomètres 6 et 10) qui font du bien et permettent de se rafraîchir à la vue de la chaleur ambiante du jour. Après treize kilomètres le parcours vous emmène faire un petit tour au niveau de la butte du Lion (2) et à la suite d’une ultime montée la course se termine là où elle a commencé à la ferme d’Hougoumont. Les bénévoles du jour félicitent les participantes et participants en leur offrant une chouette médaille.

Et la team dans tout ça ?

Côté chrono nos quatre compères finiront ces 10 miles entre 1h13 et 1h28 avant de profiter d’un petit moment bien sympathique à discuter de leurs impressions sur cette première édition des 10 miles de Waterloo, le tout en partageant une petite chope ou de l’eau.img_7650

Ce que l’on retiendra de la course

On souhaite tout d’abord féliciter l’Union Sportive de Braine Waterloo (USBW) qui a organisé ce bel événement. Pour une première édition, elle était vraiment réussie, on a apprécié l’accueil de Napoléon et de ses soldats, l’ambiance familiale et le côté «historique» de la course, le parcours au profil varié, les trois ravitos suffisamment fournis (deux sur le parcours et un à l’arrivée), la présence du groupe No Man’s land qui assurait l’ambiance sur le site du départ et d’arrivée, la belle médaille offerte aux finishers et des tarifs d’inscriptions très corrects : 12 € pour les 10 miles. Ok il y a eu un petit peu d’attente au retrait des dossards mais rien de bien méchant au final. Ceci explique d’ailleurs le départ décalé de 15 minutes environ. Pour une fois si on ne voulait pas faire la file, il valait mieux s’inscrire sur place.

Pour conclure, on a sincèrement apprécié ces 10 miles de Waterloo et ils figureront certainement sur la liste des courses que l’on refera avec plaisir dans les prochaines années. #cestbientellementqucestbien

Prochaine course sur notre calendrier : la chouffe trail mi-juillet sur le parcours de 28 km mais avant on vous emmènera découvrir l’Islande. On vous reparle donc de tout ça rapidement dans un prochain numéro de nos travel & run.

Allez à bientôt!

(1) La ferme d’Hougoumont : Cette ferme fortifiée fut le cadre de combats meurtriers lors de la bataille de Waterloo. Napoléon y déclencha l’action le 18 juin vers 11h30. Ce qui ne devait être au départ qu’une manœuvre de diversion est devenu le point le plus violent de la bataille. Les assauts français y furent terribles et vains. On s’y battit férocement jusque vers 19 heures. (source : http://www.waterloo1815.be).

(2) La butte du Lion : Cette butte de 40 mètres fut érigée à l’endroit présumé où le Prince d’Orange (1792-1849) fut blessé avant de devenir Roi des Pays-Bas (de 1840 à 1849). Il a fallu trois années, de 1823 à 1826, pour élever cet immense cône de terre. Le lion juché au sommet, symbolise la victoire des monarchies. En s’appuyant sur le globe, « il annonce le repos que l’Europe a conquis dans les plaines de Waterloo », comme l’écrira son architecte. (source : http://www.waterloo1815.be).

Publié par

Super Krakott

J'aime découvrir des villes en courant des marathons. Bières et burgers, il n'y a pas mieux pour récupérer!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s