Un nouvel espoir – 3 héros au trail des carrières de la pierre bleue!

« Il y a quelques jours, dans une province très très lointaine du Hainaut d’un petit pays nommé Belgique…
Le monde du trail est en ébullition, l’agitation règne depuis août 2016, RUN ETHIC (1) un nouvel entrant dans le monde de la course à pied organise des trails « improvisés » sur le territoire de la Wallonie. Comment réagira la communauté de la course nature… »

Pour le savoir et en l’absence de Céline malade et JY blessé par le côté obscur de la course à pied : la préparation marathon, 3 héros partirent en mission pour BE RUN. Leur objectif : enquêter sur le dernier terrain de jeu de RUN ETHIC… le trail des carrières de la pierre bleue première édition qui se tenait aux alentours de Soignies le 30 juillet.

Trois distances étaient proposées lors de ce trail : 12 km (300 D+), 24 km (380 D+) et 36 km (470 D+). Ces épreuves se tenaient sur les terres des carrières du Hainaut, dans un décor presque irréel, quasi lunaire, voire apocalyptique rapportent certains.

Nos 3 héros : Sarah, Diego, et John partirent à la conquête de cet évènement en se partageant le programme annoncé. Sarah se chargea de dompter le 12km, Diego le 24 km et John la plus longue distance, le 36 km!

Photos par Jacques Wasterlain « Papy »

Voici le rapport de leurs missions :
Note: Permettez-nous de terminer par Sarah (sorry pour ce manque d’élégance), son débriefing ayant un côté jeune padawan finissant son premier trail nous ayant beaucoup plu, nous souhaitions terminer ce post avec elle.

Diego : « Mission 24 km remplie en 2h01 (29/231) – Bonne organisation – Début du parcours dans la carrière pendant 8 km et à partir du 10ème on en sort pour prendre un chemin de campagne un peu chaotique mais relativement plat pendant 14 km. Signalisation du parcours impeccable. Quelques bonnes grimpettes dans la carrière mais un peu déçu car je pensais que ça allait être plus dur ».

Note (de l’éditeur) : Diego est aussi ce genre de personne que l’on rencontre et que l’on apprécie tout de suite. C’est un chouette bonhomme comme on les aime chez BE RUN et dont la gentillesse et la sympathie va bien au delà de ses talents de coureur, à l’instar de son camarade de course, Patrick (qui termine d’ailleurs en 1h54). Vous avez d’ailleurs certainement noté qu’ils arboraient tous les deux fièrement les couleurs de Tous à bord, association dont on vous a déjà parlé ici et qu’ils représentent régulièrement.

20536008_10213768421114340_1411686_o

John : « Mission 36 km accomplie en 3h10 (40/74) – Parcours très roulant, passage dans la carrière cool mais court, difficulté moyenne. Pas assez de WC et arrivée à retravailler (4 km ont été retirés sur la fin). Sur la fin, on a croqué 3 km… on a raté un embranchement 😉 Content à l’arrivée! ».

Note (de l’éditeur) : John fait partie du club de la Zatac de Charleroi auquel appartient également JY. Son humour décalé et son « manque de sérieux » sont à l’image de l’état d’esprit BE RUN surtout le côté non peut-être et c’est ça qu’on aime.

Sarah : Jeune apprentie du trail, elle y faisait ses premières armes lors de cet évènement et de la plus belle des manières en terminant 3ème femme sur 124 en 1h08 (soit 31/307 au scratch, yep mesdames et messieurs!). Pour la petite histoire, appréciant semble-t-il le ton décalé de notre blog, Sarah nous a contacté pour nous rencontrer lors de ce trail, malheureusement cela n’a pas été possible puisque nous étions au final absents de cette course à notre grand regret. Nous avons donc fait connaissance avec cette mordue de la course à pied via les réseaux sociaux et le courant est rapidement passé. Son enthousiasme est communicatif et son ton décalé est à l’image de ce qui nous anime et c’est un plaisir de partager avec vous son ressentie sur ce trail :

« I’m a XXS trail finisher. A baby trailer is born. Et cela vaut bien un petit débrief !
VENI, VIDI, VICI
Je suis venue fouler le sol caillouteux en Salomon, comme il se doit pour me fondre dans la masse, en cette première édition du trail des carrières de la pierre bleue.
J’ai vu ces montagnes de pierres grises et poussiéreuses m’encerclant tel un labyrinthe dans une ambiance Star Wars,(2) fin du monde imminente.
J’ai vaincu ces montagnes russes se dressant devant moi les unes après les autres et maîtrisé ces descentes abruptes sans me retrouver fossilisée au sol comme Coyote dans BIP BIP et Coyote.
D’ailleurs pour passer le temps, je me suis amusée à baptiser tout ce qui me barrait la route : Toi je te baptise, devant tous les trailer-geeks ici présents, Mont Rayan…, toi petit mont je te nomme Mont Iman et puis toute ma famille y étant passée, je me suis mise dans la peau de PAC MAN devant engloutir un max de PAC-Montagnes. A bout de souffle, j’ai pensé à beaucoup de monde aussi (ben oui pas beaucoup de public pour m’acclamer au passage…sous le refrain bien connu de Corneille : je suis seul(e) au monde
Continuant mon petit bonhomme de chemin, j’ai pensé à mon coach Gerben qui allait se marrer en voyant mon chrono et ma tête de fantôme à la fin de sa life « korte grondcontact met de bal van de voeten » armen zwaaien in de lucht bij het dalen, don’t run fly! ah non ça c’est Asics qui l’a dit… et à ma championne trail Suzanne dans les difficultés les plus techniques du sentier tout juste fraîchement balisé.
Et puis soudainement, une question existentielle lourde et implacable m’a percutée au ¾ de la course. « Mais Sarah, voyons qu’est-ce que tu fous là au milieu de ces cailloux poussiéreux, tu n’as rien de plus utile à faire comme nettoyer tes châssis par exemple au Bicar/vinaigre! ». Heureusement pour moi, (pas d’hélico prévu pour le rapatriement) la partie runningaddict de mon cerveau a repris le contrôle. Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît pas ! j’aime courir et seule la ligne d’arrivée marquera la fin cette aventure trail Star Wars et puis je dois rejoindre la joyeuse fanfare de Soignies et mes amies pour fêter ça ben non peut-être ? »

De ce que l’on a pu apercevoir et des commentaires lus ici et là, un grand nombre s’accorde pour dire que c’était un bel évènement! A la vue des photos qui nous ont été transmises, ça donne vraiment envie de le faire ce trail : un environnement pareil, ce n’est pas tous les jours que l’on en croise et y courir ça doit valoir le coup.

On a également trouvé une chouette vidéo du trail dont on vous en fait le relais et qui a été réalisée par Allan Valois (merci pour l’accord d’utilisation!)

On espère donc qu’il y aura une seconde édition dès l’an prochain afin d’y participer à notre tour, et on vous invite à surveiller les évènements de RUN ETHIC car ils proposent des rendez-vous running qui sortent de l’ordinaire.

Pour finir, encore un grand merci à Sarah, John et Diego, sans vous ce billet n’aurait pas pu être écrit!

Allez, à bientôt!

(1) Run ETHIC est un projet qui vise le lancement d’un site d’e-commerce de matériel running éthique à savoir des équipements fabriqués dans le respect des travailleurs et de l’environnement. Cette idée est d’ailleurs en test actuellement. L’organisation de trails est utilisée comme un outil de communication pour les porteurs de ce projet afin de partager leur concept. Vous souhaitez en savoir plus à ce sujet visitez la page facebook de Run ETHIC ici.

(2) L’introduction de l’article version Star Wars, on la doit à Sarah dont son retour sur la course nous en a donné l’idée. Alors merci!

Publié par

Super Krakott

J'aime découvrir des villes en courant des marathons. Bières et burgers, il n'y a pas mieux pour récupérer!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s