Running Roadtrip #8 – Lyon en courant, en 5 parcours et avec beaucoup de street art!

Bien le bonjour,

Allez on approche tout doucement de la fin des posts sur le running road trip effectué par Krakott qui est allé visiter dix villes françaises en courant cet été. Après Rouen, Angers, La Rochelle, Andernos-les-bains, Toulouse, Nîmes et Sanary-sur-mer, place à la huitième ville étape: Lyon!  

Petit Briefing sur Lyon!

Lyon est la ville de passage par excellence où l’on ne s’arrête malheureusement pas forcément en venant de Belgique quand on descend en direction du sud de la France ou dans les Alpes, et c’est bien dommage car l’ancienne capitale des Gaules mérite le coup d’oeil. Située au confluent de la Saône et du Rhône, Lyon possède un caractère atypique avec une vieille ville au caractère plutôt médiéval, des quartiers plus modernes comme celui des confluences et une presqu’île en son centre entourée des deux cours d’eau qui parcourent la ville. Lyon est aussi au centre de trois collines (Fourvière, La Croix-Rousse et La Duchère) qui permettent de varier les plaisir topographiques quand on s’y promène… en gros il y a moyen de faire du D+ quand on y court ;-). Ah oui dernière chose, il y a beaucoup de street art à trouver sur place! 

Mais avant Lyon, la pause Nougat!

S’il y a bien une habitude qui caractérise ma pratique de la course à pied surtout quand il s’agit de faire des longues distances c’est la chose suivante: « jamais sans nougat ». Yep, niveau ravito au delà de 20 bornes, je pars toujours avec du nougat en poche, pourquoi? C’est juste trop bon! Alors vous comprendrez qu’au moment de faire le trajet entre Sanary-sur-mer (étape précédente du running road trip) et Lyon, et qu’on s’est aperçu que Montélimar se trouvait sur la route… et bien, on ne pouvait que faire un arrêt dans la capitale du nougat pour se ravitailler pour les prochains mois et voir également un peu de street art. 

Courir à Lyon, il y a bien moyen de varier les plaisirs!

Du côté course à pied, il y a bien moyen de varier les plaisirs sur place: entre aller courir sur les collines pour faire du dénivelé, longer les quais de Saône ou du Rhône, parcourir les grandes avenues de la presqu’île, il y a l’embarras du choix. En plus la ville est riche en street art et comme c’est plutôt mon truc d’aller courir pour observer l’art de rue, les 5 parcours effectués à Lyon, et qu’on partage ci-après, en intègrent pas mal!

5 Parcours pour profiter de la ville en courant!

Pour cette étape, comme on avait un peu de temps sur place, on en a profité pour concocter 5 parcours afin de découvrir Lyon. Au final, on en a fait 4 sur les 5 qui étaient prévus et le dernier a été remplacé par une sortie avec Maël (locale rencontrée via les réseaux sociaux) qui nous a gentiment emmené du côté de Fourvière (un tout grand merci à elle). Comme d’habitude, les différents tracés effectués sur place sont disponibles ci-dessous. Ces itinéraires ont été conçus à chaque fois avec l’idée de voir un maximum de choses sur place en quelques kilomètres. 

Parcours 1 – Distance: 5.5 km – D+ 96m – Street art et quartier de la Croix Rousse

La trace GPS est disponible ici et en images ça donne ceci. Peut-être à faire aussi plus en marchant qu’en courant car on s’arrête souvent à la vue de la quantité de choses à observer en seulement un peu plus de 5 bornes.

Parcours 2 – Distance: 13 km – D+ 46 m – Pour aller voir le quartier des Confluences

Pour récupérer la trace GPS c’est par et voici ce que l’on peut croiser en chemin.  

Parcours 3 – Distance: 6.1 km – D+ 138 m – Fourvière et la piste de la Sarra

Ce petit tour fort agréable que nous a proposé Maël (à faire à pied ou en courant) est disponible ici.

Parcours 4 – Distance: 10.4 km – D+ 137 m – Le parc de la tête d’or et les quais du Rhône

La trace GPS est à télécharger ici et voici ce que l’on peut voir en parcourant cet itinéraire.

Parcours 5 – Distance: 10 km – le bon mélange!

Sur cet itinéraire (trace GPS ici), c’est un peu de tout, du street art, des escaliers, un bout du vieux Lyon, des chouettes vues, etc. Le parcours peut-être facilement allongé de quelques kilomètres en faisant un tour dans le parc de la tête d’or.

Les surprises découvertes sur place!

Quatre choses m’ont vraiment marqué à Lyon. Un, clairement à Lyon, on sait bien manger, et il y a vraiment moyen de faire plaisir à nos papilles. Ceci n’est pas non plus totalement une surprise, la gastronomie locale étant mondialement reconnue. Deux, la ville est juste magnifique et s’y promener/courir y est très agréable. Trois, on y trouve vraiment beaucoup de street art sur place et le style est assez différent de ce que j’ai eu l’habitude d’observer régulièrement en courant ici et là. En effet, à Lyon on aperçoit énormément de collages, d’œuvre de petites tailles, les grandes fresques y étant plus rares. Quatre, le petit côté qui a déçu. Apparemment, ici les coureurs et coureuses ne se saluent pas beaucoup. J’ai particulièrement apprécié les runners et runneuses qui t’observent et te regardent droit dans les yeux quand tu les croises et lorsque tu leur dis bonjour, ils tournent la tête pour te nier bien comme il faut… On s’est pris pas mal de vents… mais bon au final comme il faisait chaud sur place en août ça a permis de faire descendre un peu la température… #benalorsonditpasbonjouràLyon. Après j’ai peut-être bien une tête de psychopathe quand je cours, ceci expliquerait cela… M’enfin bref, un signe de la tête, un peu de courtoisie, c’est sympa aussi, non?

La légende running urbaine de Lyon…

Il se dit sur place que lorsque l’on court du côté du parc de la tête d’or et que l’on touche cette fleur dessinée proche de l’entrée principale, on peut sauter sur des champignons et lancer des boules de feu et si l’on touche uniquement les étoiles, on court plus vite tout en brillant… mythe ou réalité… il ne reste qu’à tester soi-même mais il parait que ceci est le secret de certains RP effectués lors du marathon de Lyon!

Sur ce, on vous donne RDV prochainement pour parler de l’avant-dernière étape de ce running road trip effectué en France avec une neuvième étape du côté de Dole dans le Jura.

Allez à bientôt!

Publié par

Super Krakott

J'aime découvrir des villes en courant des marathons. Bières et burgers, il n'y a pas mieux pour récupérer!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s