Passage de témoin #22 – Pour un éloge du running en 117 pages!

Bien le bonjour,

En ce passage de témoin numéro 22, une fois n’est pas coutume, on ne vous racontera pas des carabistouilles du genre : les avantages d’être chauve ou de mesurer environ 1m70 pour faire péter les chronos (sauf si ça vous dit alors lire les articles correspondant). Tout au contraire, nous allons vous faire part d’une de nos récentes lectures traitant de la course à pied avec ce chouette petit bouquin intitulé Petit éloge du Running de Cécile Coulon, romancière et runnette (1).img_9067Dans ce livre de 117 pages exactement, l’auteure décrit le phénomène de société qu’est devenu la course à pied sous toutes ses formes en revenant sur les origines historiques de cette pratique sportive, en évoquant les raisons possibles qui répondent au fameux Pourquoi on court? « Soyons francs, c’est sans doute la première question que se pose n’importe quelle personne qui ne court pas » et en partageant également sa propre expérience de coureuse.

Chose sympathique, le récit est découpé telles les étapes d’un marathon : des premiers kilomètres aisés, à la fin plus difficile en passant par les ravitaillements et le tout agrémenté de citations bien senties.

Pourquoi le découvrir

  • Pour les observations faites lors de moments de courses et relatées avec justesse et précision, qu’on a l’impression de les revivre ou d’y être.
  • Pour la description des sensations que l’on peut ressentir lorsque l’on court.
  • Pour les questions que l’on peut se poser sur sa propre pratique à l’issue de cette lecture.
  • Parce qu’il se lit facilement en peu de temps entre deux séances d’entrainement!

Pourquoi l’offrir

  • Parce que c’est un récit qui parlera certainement à toutes personnes pratiquant la course à pied.
  • Parce qu’il fera le job à votre place en l’offrant à des personnes qui ne courent pas et qui vous demandent pourquoi vous courrez pour la énième fois mais qui ne chercheront pas forcément à vous comprendre. Ce livre pourra définitivement les éclaircir sur le pourquoi du comment!

img_9066Et pour finir, on reprendra un passage que nous avons beaucoup apprécié (2) lors de la lecture de ce livre et qui se situe page 56 pour être précis : « Petit rappel à l’attention des hommes : si cela vous agace d’être dépassés par une fille, ce n’est pas que vous êtes lent, c’est que vous êtes macho. Parenthèse terminée ».

Allez à bientôt!

(1)  N’y voir aucun médisance à utilisation du mot runnette, on préfère ce terme à runneuse comme runneux à runner.

(2) Sincèrement, à quoi bon en vouloir à une femme qui nous dépasse en course? Ça arrive, c’est la vie et pas besoin d’en faire toute une pendule non? (Krakott)

 

Publié par

Super Krakott

J'aime découvrir des villes en courant des marathons. Bières et burgers, il n'y a pas mieux pour récupérer!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s